20171121_113025Il serait temps que je vous donne des nouvelles de mon grand amour

Bébé Côme à maintenant 4 ans et demi, il grandit bien, il est en 2ème année de maternelle où il apprend pleins de nouvelles choses.

Sa maîtresse me dit qu'il est très fatiguable malgré tout, il s'endort à la cantine à coté de son assiette , il s'endort en classe.... 😪 Ils ne leur font pas faire la sieste, donc je lui ai répondu que s'il est fatigué il doit se reposer et le médecin traitant à même fait un certificat médical pour qu'il puisse dormir.

J'espère tout de même que ça lui passera et qu'il n'aura plus besoin de dormir autant sinon en primaire ça risque de poser problèmesss 🤔

Nous retournons à Curie tous les 6 mois maintenant, écho abdo et visite avec le cancérologue.

D'ailleurs prochain RDV mardi 5 juin, dans 2 jours.

Côme est un grand garçon en pleine forme, il a pleins de copains, il est heureux. Il commence à découvrir ses cicatrices dans la douche et à me poser des questions. Et ça reste dur pour moi de lui en parler ... Mais bon il faut ce qu'il faut... Mais j'ai du mal à trouver les mots...

Il se chamaille pas mal avec sa grande soeur lol toujours à l'embêter, mais ils sont très complice et elle s'occupe beaucoup de lui. On va fêter ses 12 ans bientôt... que le temps passe vite

On reste sur nos gardes, on ne peux pas oublier.... et la peur de la récidive est toujours présente mais j'essai de ne pas y penser et de profiter de chaques instants.

On m'a beaucoup fait remarquer au début que j'étais peut-être un peu trop "laxiste" avec lui, que je lui dis rarement non... que je n'avais pas élevé ma fille de cette façon... Mais je fais surtout ce que je peux lol et personne ne peux se mettre à notre place.

J'ai repris le travail depuis un moment maintenant. Au début je pensais que je ne serais plus capable d'être l'infirmière que j'étais, mais aujourd'hui je le suis belle et bien redevenue, je travaille à domicile, pas en tant qu'infirmière libérale mais pour une fondation et je suis amenée à m'occuper de petits bouts avec des cancers. On assure un suivi entre les RDV à l'hôpital, on fait les prélèvements sanguins, les pansements, on s'assure de la bonne prise des traitements.

Je ne parle pas aux parents de ce que j'ai traversé mais je pense que je sais quoi dire pour les apaiser un peu... et plus que tout je les comprends.... C'est pas tous les jours facile

Nous nous sommes séparés avec son papa, encore une épreuve pour lui et pour nous.... Mais même si tout ce qui s'est passé n'est pas la cause principale de la séparation, tout cela laisse trop de traces.... et on ne réagit pas de la même façon aux évènements, aux épreuves... et ça reste un autre combat d'arriver à essayer d'oublier tout ça....

A l'âge de 4 ans et demi il aura déjà passé beaucoup d'épreuves mais tout se passera bien j'en suis sûre.

N'hésitez pas à me laisser des commentaires où à me joindre sur mon adresse mail en cliquant sur "contacter l'auteur"

Ne baissez pas les bras, continuez à vous battre auprès de vos petits guerriers, ils sont plus fort qu'on ne le pense et gardez espoir.